Aucun Merritt à avoir un grand sexe

Le 22 avril 2010, on apprend que le champion olympique Merritt LaShawn avait échoué à trois tests antidopage, et dû accepter une suspension provisoire. Il affirme alors avoir utilisé un produit (ExtenZe) afin d'agrandir son pénis. Merritt déclare ne pas avoir lu la notice du médicament pour en vérifier les ingrédiants, au nombre desquels une stéroïde interdite, la Déhydroépiandrostérone (DHEA). Banni pour deux ans, il explique : "J'ai commis une erreur stupide, immature et égoïste. La sanction que je recevrai pour mon action n'éclipsera pas l'embarras et l'humiliation que je ressens". Une mésaventure qui ne lui serait évidemment pas arrivée s'il avait choisi Pénis Santé. Ces cons de sportifs n'apprennent décidément jamais.

Les films qu'on peut voir en ce moment :

"Jamais sans mon pénis" (2011) réal. Antoine Hummel, avec Henry Fonda, Justin Bieber et Dave.

Synopsis: Les potes de Babar l'ont inscrit sur Badoo pour lui faire une blague, Babar s'en rend compte et cherche à se désinscrire avant que Céleste puisse s'en rendre compte, car elle péterait un câble. Mais la désinscription n'est pas si facile, et de nombreuses péripéties les attendent ... découvriront-ils le Pénis des Nains, artefact mythique synonyme de toute-puissance ?

Notre avis: Justin Bieber est magistral dans le rôle de Babar. Exilé sur le sol au milieu des huées, sa bite de géant l'empêche de marcher. Un triomphe amplement mérité à la Mostra de Venise.