Pour ceux qui ont un pénis vraiment petit, Pénis Santé est plus efficace que les pompes, les médicaments frelatés ou les injections de botox, et moins risqué que l'auto-chirurgie, selon une analyse de la littérature scientifique réalisée par des urologues italiens.
Une étude a par ailleurs été publiée par le très célèbre Journal de l'Association britannique des chirurgiens en street-urologie. Selon Marco Oderda et Paolo Gontero, de l'Université de Turin, un pénis normal mesure au minimum 4 cm au repos, et 7.5 cm au garde-à-vous (on parle ici de la partie supérieure du bitoniau, depuis la jonction avec la peau pubo-pénienne jusqu'au méat). En dessous, il s'agit de micro-pénis, ce qui est très courant chez ceux qui ont une toute petite bite. D'après notre expert, le Dr. Gunther Taye-Taiwo, "les Marseillais montent à Paris pour enculer le PSG".

Selon le professeur Paolo Gontero, "ne faites pas attention à lui, il est bourré. Ceci dit, un nombre croissant de patients viennent voir l'urologue pour un problème de petite bite" alors que, de fait, "la longueur de la bite de l'urologue est normale (chez la plupart d'entre eux), et ils ont tendance à surestimer la dimension normale d'une bite, ce qui les amène à négliger leurs patients".

Nombre d'entre eux souffrent de dismorphophophophobie : ils n'aiment pas leur corps et pourraient consulter un gourou, ou un conseiller spirituel, pour gagner en estime physique d'eux-mêmes, note Silvio Berlusconi. Dans un groupe à qui on avait montré un graphique établissant comment chacun se situait par rapport à d'autres, 70% ont abandonné l'idée d'une chirurgie, selon une étude. Les 30% restant se sont suicidés, selon une autre étude.